Funambule (fr)

funambule
Funambule ©2016 46×38 cm

Voici ce que Nicolas a partagé pour “Funambule” :

“Je me cale sur l’énergie de ce tableau…

L’eau renvoie à notre monde  intérieur, émotionnel, sans forme défini, dilué dans toutes les directions, sans rien à s’accrocher ! C’est aussi l’immensité  des pensées, des émotions, des préoccupations des gens, de l’humanité toute entière, dans lequel on est plongé en permanence et qui rend difficile la prise de hauteur.

Le pilier, c’est une voie d’accès, un outil, pour prendre de la hauteur. Sa construction est élaborée car c’est un édifice que chacun doit se construire pour lui-même.

Le “ruban” ou drapeau, c’est un signal qui attire, c’est l’ouverture, on peut observer alors avec sérénité. Il aide à lâcher-prise.

Le pont lui est là pour montrer que ce recentrage, cette élévation, n’est pas une fuite, mais stimule l’intelligence pour l’action : car tout est clair, dégagé, en vue. On reste relié et proche de la matière, et on sait alors comment agir, quelle direction prendre pour mener sa vie. Il pousse à s’engager.

Le ciel est noir sur sa partie haute, c’est en fait la voûte céleste. Le point de vue est donc à mi chemin entre la matièreet l’espace. Place idéale pour un être humain : un état d’équilibre bien dans son axe et à la juste hauteur.

Je ferme les yeux…

Messages et fonctions

Je me redresse. Le pilier c’est retrouver son axe pour avoir une horizontalité à un niveau supérieur. Un axe terre ciel s’active. Puis une ouverture, un plan horizontal, se fait au niveau de cœur, comme centre d’équilibre de la réalisation dans la matière. Je me sens en parfait équilibre ; prêt à la juste action ; en harmonie avec ce que je suis venu être ou faire ou expérimenter dans ma vie. Je sens l’énergie qui descend du ciel et se densifie, s’ancre dans la terre. Il n’y a aucun doute sur la direction à prendre, l’inspiration est là, juste.

Ce tableau à une fonction équilibrante sur les plans émotionnel, psychologique, mental et physique. Il donne ainsi le sens juste dans lequel se diriger, sous forme plutôt d’un ressenti et non d’une image mentale précise.

Il ouvre la conscience, aide à sortir du flot quotidien, sans idée de fuite,  pour voir loin dans toutes les directions et envisager l’action avec tranquillité.

L’idéal est de rester une première fois quelques minutes devant le tableau. On revient équilibré, serein sur la direction à prendre, et prêt à une action juste. Ensuite, une fois que l’énergie du tableau vous est familière, évoquer son image sur une simple respiration suffit à se ré-axer.

Remarque

Funambule : l’équilibre du cœur est un équilibre fin, subtil… Notre axe est souvent difficile à maintenir, trop ramené dans la matière ou trop monté dans la spiritualité ;  on se retrouve souvent soit dans l’un soit dans l’autre, mais l’idéal est l’équilibre : des actions concrètes réelles, et justes dans leur inspiration.

 

Merci Nicolas pour ton partage,

Et vous ? Quels sont vos ressentis ?

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s