Muses (fr)

muses
Muses ©2015 54×65 cm

Voici ce que Nicolas a partagé pour ce tableau :

“Mes premières impressions :

Ce tableau fait un peu peur, on pourrait à première vue avoir envie de se détourner et de passer son chemin ; en particulier le personnage féminin au centre. Il faut être courageux pour regarder ce tableau car son énergie ne fait aucune concession ; arrêter de tourner en rond, regarder les choses à l’intérieur de soi sans détour ou faux-semblants.

Le personnage : avoir le courage de regarder les parties sombres en soi pour changer ; ce sont des souffrances, des peurs que l’on a tapies au fond de soi. Il a un lien profond avec la terre et son énergie ; c’est l’énergie de la terre qui va nous accompagner à recycler, à transmuter ces choses en nous. Beaucoup de puissance dans ce tableau !

C’est le gardien du seuil : il est là, c’est une aide pour être sûr que vous êtes prêts pour pouvoir passer ! D’où l’aspect cadré, dirigé de l’environnement : les chemins et les haies, la porte et la brèche fermées, le mur, le ciel bas. L’arbre d’hiver invite aussi au retour à l’intérieur. Alors soit vous acceptez de regarder en  vous , soit vous vous enfuyez et changez de tableau !

En fait c’est  l’énergie de surface, car je ressens beaucoup de bienveillance ; un appel à une transformation profonde et rapide !

Messages : 

Arrêter de tourner en rond, de chercher des améliorations temporaires, de fuir.  Regarder les choses en face ; aller en soi et faire face avec compassion pour se libérer !

Activation et fonctions : 

Se caler sur le personnage, fixer ses yeux et se laisser porter. Laisser le personnage entrer en soi, dans son cœur. Je le fais…

Elle grandit alors à l’intérieur de moi ; je sens qu’elle aspire le sombre en moi, émotions : peurs et angoisses ;  je sens les reins qui s’activent, des choses, des énergies qui se libèrent. Mon corps frisonne de partout !  Je vois aussi le visage du personnage qui change : un grand sourire se dessine. Pendant le travail, certaines peurs remontent à la conscience, traversent juste l’esprit et s’en vont rapidement ; mais le processus n’aide pas à comprendre les mécanismes sous-jacents à ces peurs, la fonction n’est pas de chercher le fond du problème.

Très utiles pour des peurs passées, ancrées en nous ; des émotions fortes qui se seraient cristallisées, figées. Redonne une forme de jeunesse, de vitalité ! Je me sens plus léger au niveau du cœur, enthousiaste, joyeux.

Puis, c’est la fin du processus : toutes ces énergies passent vers le cœur pour rejoindre le tableau et elles sont envoyées vers la Terre pour être transmuées.

Remarques : 

Muses : c’est la fonction cachée du tableau ; une fois les tensions libérées, les peurs transmuées, le personnage se transforme, invite au passage : l’horizon s’ouvre, l’inspiration paraît… “


Merci Nicolas pour ton partage,

Et vous ? Quels sont vos ressentis ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s